top of page

Entretien avec Laurence Giudicelli, psychothérapeute et fondatrice de l' art thérapie en mouvement®

Dernière mise à jour : 15 juil. 2023

Psychothérapeute pour enfants et adultes, thérapeute pour les couples, art thérapeute, formatrice en psychothérapie, formatrice en art thérapie et créatrice de la méthode unique et innovante : art thérapie en mouvement®. Laurence Giudicelli vous reçoit à son cabinet au Cannet dans les Alpes Maritimes. À l'écoute et empathique, elle reste accessible sur les réseaux sociaux afin de répondre à vos questions sur le sujet qui la passionne depuis plus de 20 ans : l'art-thérapie.




"L'art-thérapie en mouvement® ne se pratique pas uniquement lorsque l'on ressent un mal-être, elle est aussi propice à être pratiquée de façon régulière pour votre alignement quotidien, pour lâcher les tensions physiques et/ou psychologiques et connecter votre être authentique. J'aimerais permettre à tous les publics : enfants, adolescents, adultes, couples, familles, seniors d'en découvrir les bienfaits." Laurence Giudicelli

Quelle est ta définition de l'Art-thérapie en mouvement® ?


L’art-thérapie est un processus thérapeutique qui utilise des médiums artistiques.

Accompagner les personnes dans leurs prises de conscience d’eux-mêmes en passant par le ressenti, le corps, la mise à l’extérieur de leurs émotions sans les analyser dans un premier temps. Parvenir à revisiter des tranches de sa vie afin de mettre à l’extérieur des traumatismes ou des renoncements nécessaires. Aller chercher la partie saine de l’individu afin de ramener ou de développer l'être, son "soi", oser être soi avec ses fragilités et ses forces. Nous utilisons tous les supports artistiques : corporel, peinture, terre, pâte à modeler, dessin, couleurs, mais aussi les échanges verbaux, les jeux de rôle, les mises en scène et également ce que l'on nomme "le toucher réparateur thérapeutique".




Depuis quand exerces-tu la profession d'art thérapeute ?


J'ai envie de dire que c'est venu petit à petit, mais qu'aujourd'hui, je suis art thérapeute. Je ne pense pas que ce soit une fonction que l'on puisse exercer, mais plutôt "quelque chose" que l'on puisse incarner. J’exerce ma profession d’art-thérapeute depuis plus de 20 ans, mais peut-être devrais-je dire depuis toujours… Mon contexte familial fait que je suis thérapeute depuis ma naissance. Mais en réalité sur le terrain, j’anime des formations, des ateliers d’art-thérapies et des séances en cabinet depuis 20 ans.


Qui étais-tu avant d'être art thérapeute ?


J’ai fait et j'ai eu une belle carrière de danseuse et chorégraphe dans une première partie de vie. J’ai également enseigné la danse à tout type de publics pendant des années. J’ai travaillé également auprès de publics en grande précarité, femmes victimes de violences, maltraitances humaines.



Ancienne professeure de danse et chorégraphe, sur cette photo vous retrouvez la délicatesse du mouvement en introspection de soi
L'art thérapie en mouvement® selon la méthode créée par Laurence Giudicelli

En parallèle, j'ai repris des études pour devenir psychothérapeute et de façon instinctive et naturelle, les deux métiers se sont liés : l'art, la danse, le corporel, l'artistique avec la pédagogie, l'enseignement et mes années d'expériences dans l'école de danse. La psychologie, l'esprit, l'analyse liés à mon passé de danseuse à donner l'art-thérapie en mouvement®. La méthode qui a été créée petit à petit avec cette partie de vie professionnelle.


J’ai enseigné la danse et j’allais déjà chercher le meilleur de l'individu. Puis, j’ai ouvert mon cabinet libéral et de façon logique, intuitive et fluide l’art et la psychologie m’ont amenés à créer mon approche spécifique de l’art-thérapie : l’art-thérapie en mouvement®.



Une femme thérapeute qui danse lors d'un atelier d'art thérapie
Laurence Giudicelli en mouvement lors d'un atelier d'art thérapie avec ATEM


Pourquoi avoir choisi cette voie ?


Je crois que c’est plutôt cette voie qui m'a choisie. Première partie de vie dans l’art de la danse, du mouvement, de la pédagogie, de l’enseignement : aller chercher le meilleur chez les danseurs afin de les mettre sous les lumières des projecteurs puis reconversion pour devenir psychothérapeute inscrite au registre national de la santé.


Alors, je crois que je suis thérapeute depuis toujours !



J’aime accompagner les individus à aller chercher ce qui est refoulé, caché, ce qui n’ose pas.

s ‘exprimer afin de les voir s’illuminer, se sentir à leur place, les voir se transformer. Voir ma toute petite contribution à cet épanouissement et voir la personne prendre sa vie dans ses mains à elle.


J’aime aller chercher en eux les blocages et découvrir comment la personne va réussir à transformer ceux-ci afin de parvenir à lâcher prise, à rire, à s’ancrer dans sa propre vie…

Le plus beau cadeau pour la thérapeute que je suis, c’est lorsque la personne s’envole avec affirmation et bonheur. C’est certainement ma contribution dans ce monde afin de rendre le meilleur en insufflant du bonheur aux personnes.


Deux femmes qui dansent pour un atelier d'art thérapie
Laurence Giudicelli en mouvement pour le séminaire en partenariat avec Terre de Lune

Que peux-tu dire à une personne qui souhaite changer de métier et qui aimerait se diriger vers l'art-thérapie ?


Nous avons tous un artiste à l’intérieur de nous, alors si vous êtes dans l’écoute active, dans l’empathie, dans l’envie d’accompagner : vous en premier dans votre chemin de vie et les autres dans leur évolution personnelle profonde et authentique, alors certainement que l’art-thérapie en mouvement® pourra vous convenir.

Écoutez vos envies profondes, il ne sert à rien de rester dans quelque chose qui ne vous convient pas, prendre le risque de se sentir mieux…ça peut faire peur.


Et si ça ne marche pas et bien, vous pourrez toujours retourner en arrière.



Quel genre de patientèle vient à ton cabinet ou te consulte ?


Dans mon cabinet :


  • Enfants, ados, adultes, familles, couples avec des demandes qui peuvent aller du traumatisme profond à une difficulté passagère de vie, décès, accident, perte de travail, séparation…

  • Des ateliers de groupes, allant de 2 heures à des séminaires en immersion d’une semaine.

  • Dans la partie formation, je forme également des art-thérapeutes et psychothérapeutes.


Peux-tu nous raconter comment se passe une séance d'art-thérapie ?


Les échanges verbaux ont une place importante dans une séance, je m’adapte vraiment à ce qui est là pour la personne "à l’instant T". Je suis à l’écoute de ses besoins et de ses possibilités de ce fait, je lui propose d’utiliser différents médiums tels que la musique, l’écriture, le collage, etc. Il est important de laisser la possibilité pour la personne d’aller à son rythme et lui laisser le choix du degré d’implication.

Il n’y a pas deux séances qui se ressemblent, nous sommes tous avec notre propre histoire donc un suivi propre à chacun.


Comment fait-t'on pour ne plus hésiter et franchir le pas de ta porte ?


Plusieurs cas de figure existent. Art-thérapeute parce que le mot art attire ou bien parce que déjà des expériences avec des psychologues ou psychiatres n’ont pas été fructueuses. Ou bien l’envie tout simplement de découvrir un nouvel outil de développement personnel, de remise en question, d’envie d’avancer.


Une séance d’art-thérapie, c'est chercher à développer son artiste intérieur, aller chercher sa partie saine et s’ouvrir à de nouvelles visions.

Ne pas s’analyser, se laisser porter par la musique, l’élan créatif.


Penser, parler, agir : la créativité, l’élan vital.



Comment sait-t'on que les séances suffisent et que nous pouvons arrêter les consultations en art-thérapie ?


On peut arrêter sa thérapie bien évidemment à n'importe quel moment. La personne est libre de l'arrêter, de commencer un cycle, de la reprendre plus tard, même des années plus tard. C'est l'individu qui décide, j'essaie de faire comprendre le plus souvent que ce sont des peurs inconscientes qui bloquent d'aller plus loin ou des résistances qui seraient bons à dépasser. En aucun cas, on oblige la personne à continuer quelque chose.


Enfin, tu as créé une méthode l’art-thérapie en mouvement® ? En quelques mots, peux-tu nous dire quelle est cette méthode qui se différencie de toutes les autres ?


La méthode se différencie des autres par la pluralité des outils utilisés.


Subtiles mélanges d’expériences, de vie, de formations, de vision de l’être humain dans son entièreté. La subtilité de la créativité mêlée aux théories en passant par l’expérience, l’éprouvé.


Développer la parole du corps, l’écoute du corps dans toute sa profondeur et sa subtilité de langage en y associant un questionnement trésor pertinent de ce qui vient de se passer ?

Renvoyer la personne sur ses strates de vie, avoir la possibilité de revisiter ses traumatismes dans un cadre sécurisé sécurisant afin de les transformer, sublimer.

C’est un doux mélange de différents outils que j’ai rencontré dans ma vie, dans mes formations. C’est difficile à décrire, souvent les personnes nous disent : « Il y a un avant et un après séminaire, cette approche est difficile à décrire, mais ce que je sais, c’est que je deviens forte de mes fragilités.


Je potentialise mes sensibilités, je parviens à m’appuyer sur mon centre et à m’ancrer tout en ouvrant mon côté intuitif et empathique. Je constate que je suis de plus en plus juste pour moi-même et donc davantage pour les autres.


J’aime de plus en plus qui je suis.
Un grand merci à Laurence Giudicelli d'avoir répondu aux questions posées par nos abonnés sur nos différents réseaux sociaux.
 

Vous souhaitez en savoir plus sur la formation ATEM : art thérapie en mouvement® ?


N'hésitez pas à nous écrire sur formationatem83@gmail.com


Visitez également


Abonnez-vous :















Comments


bottom of page